Flamenco-Events Accueil
Flamenco-Events Plan du site
Flamenco-Events Agenda du mois d'avril
Flamenco-Events Qui sommes-nous

Flamenco-Events Contacts
Flamenco-Events Histoire du Flamenco
Flamenco-Events Palos et compas
Flamenco-Events Dictionnaire du Flamenco de A à C
Flamenco-Events Artistes
Flamenco-Events Festivals en Espagne
Flamenco-Events Voyages et routes flamencas
Flamenco-Events Articles et reportages 2017
Flamenco-Events Dossiers de presse 2017
Flamenco-Events Galeries peintures Cécile Desserle
Flamenco-Events Galeries photos 2017 Joss Rodriguez
Flamenco-Events Agenda du mois d'avril
Flamenco-Events Ecoles en France
Flamenco-Events Stages en France
Flamenco-Events Peñas et associations en Espagne
Flamenco-Events Tablaos et restaurants en Espagne
Flamenco-Events Magasins spécialisés en général
Flamenco-Events DVDs
Flamenco-Events Livres
Flamenco-Events Radios

Flamenco-Events Liens officiels pour l'Andalousie
Flamenco-Events Autres forums et liens
Flamenco-Events Contacts
Flamenco-Events Livres
Flamenco-Events Livres
Flamenco-Events Livres
Flamenco-Events Livres
Flamenco-Events Livres
Flamenco-Events Galeries photos 2011 Jean-Louis Duzert Balada flamenca



Copyright © 2011 Flamenco-Events

Livres 2011

Balada Flamenca

Photographies : Jean-Louis Duzert

Texte : Ludovic Pautier

Texte édité en trois langues français, espagnol et anglais


Galerie photos Jean-Louis Duzert, Balada flamenca cliquez ici




Jean-Louis Duzert est un homme que je côtoie depuis maintenant quelques années, il fait partie de ces rencontres au détour des routes flamencas. Ce fut a Nîmes, je crois que je l’ai même rencontré avant que l’on ne se rencontre et puis que l’on se retrouve. Je l’ai observé, admiré et peu à peu connu. C’est un homme vrai. Jean-Louis c’est des photos mythiques, c’est des rencontres ponctuelles au Festival de Nîmes et c’est, chaque année qui passe un modèle et même s’il ne le sait pas, une motivation à aller de l’avant dans l’exploration de ces passions communes qui font que nous nous sommes croisés, la photographie et le flamenco. Ce ne fut pas facile, surtout au début d’approcher Loulou, parce que c’est un grand, parce que ces photographies ressemblent à ce que je tente d’approcher, parce que Loulou c’est une référence, c’est un peu le « mentor de la fotografía flamenca » que je me suis choisis.

Mais Loulou c’est aussi un pan de l’histoire flamenca en France, c’est un nomade du déclic, de ce seul langage il vous emballe et vous emmène dans un monde où l’échange entre les êtres se fait naturellement. Nulle besoins de paroles, quelques gestes, un sourire un échange et vous le comprenez. C’est un homme qui sait vous restituer d’un simple cliché un fleuve de sentiments qui vous parlent d’eux-mêmes… tout est dit, pour le reste, je vous encourage et ne puis que vous recommander son livre Balada flamenca, que nous compteront bientôt, j’en suis sûr, parmi les références de la photographie dans le monde du flamenco.


Joss Rodriguez





Balada flamenca

20 ans de Flamenco dans l'oeil du photographe


Tout commence pour moi en 1989 avec le premier Festival d’art flamenco de Mont de Marsan organisé par le conseil général des Landes. Cet art a immédiatement exercé sur moi une fascination profonde. Ce peuple, souvent poussé au nomadisme, exprime par le chant de cruelles blessures. Les expressions dures des cantaores, leurs mimiques quasi-tragiques, m’inspirent des images puissantes. Les complaintes souvent inspirées de scènes de la vie et d’histoire familiales, donnent a mes portraits une intensité dramatique. L’occasion m’est donnée, grâce aux organisateurs du festival de rencontrer les plus grands : la famille Penini, Pedro Bacan, Ines Pena, la Pepa de Benito, Inès Bacan, Miguel Funi. La danse vient rapidement combler mon objectif : Cristina Hoyos et sa compagnie m’offre des images d’un rare esthétisme, m’aidant ainsi à rentrer plus profondément dans le monde du duende. L’année 1990 m’invite à d’autres grandes rencontres : Fosforito, Paco de lucia, la Famille Fernandez jusqu ’à la fameuse nuit consacrée à Camaron de la Isla... Attendu par son public jusque tard dans la nuit il procure à tous et à moi en particulier une émotion intense mes yeux sont noyés de larmes derrière mon objectif. Ce Concert démentiel fait naitre une œuvre qui fera référence :¨les mains de Camaron ¨. Cette image m’a définitivement ouvert les portes du monde flamenco. Entouré d’inities mes pas se dirigent, de fait, vers l’Andalousie. Mon paseo va de Séville à Utrera, de Lebrija à Jerez, de Cadiz à Huelva, de ferias en festias. La matière était dense; elle me fournit l’occasion d’engranger nombre de clichés cette balade d’imagier me permet, ainsi, de présenter de nombreuses expositions, et illustrer quantité d’éditions flamencas. Désormais ceux qui m’ont accompagné et ont facilité mes premiers pas, continuent a m’aider par leur regard attentif, critique mais toujours juste. Ils suivent avec moi et la famille flamenca ce sentier poétique et sans fin qu’il me plait a nommer :

MA  BALADA FLAMENCA


Jean – Louis  DUZERT






Edition Atelier IN8

Pour commander le livre cliquez ici et pour les photos cliquez ici




Présentation du livre chez Mollat à Bordeaux avec Jean-Louis Duzert et Ludovic Pautier cliquez ici