Flamenco-Events Accueil
Flamenco-Events Plan du site
Flamenco-Events Agenda du mois d'avril
Flamenco-Events Qui sommes-nous

Flamenco-Events Contacts
Flamenco-Events Histoire du Flamenco
Flamenco-Events Palos et compas
Flamenco-Events Dictionnaire du Flamenco de A à C
Flamenco-Events Artistes
Flamenco-Events Festivals en Espagne
Flamenco-Events Voyages et routes flamencas
Flamenco-Events Articles et reportages 2017
Flamenco-Events Dossiers de presse 2017
Flamenco-Events Galeries peintures Cécile Desserle
Flamenco-Events Galeries photos 2017 Joss Rodriguez
Flamenco-Events Agenda du mois d'avril
Flamenco-Events Ecoles en France
Flamenco-Events Stages en France
Flamenco-Events Peñas et associations en Espagne
Flamenco-Events Tablaos et restaurants en Espagne
Flamenco-Events Magasins spécialisés en général
Flamenco-Events DVDs
Flamenco-Events Livres
Flamenco-Events Radios

Flamenco-Events Liens officiels pour l'Andalousie
Flamenco-Events Autres forums et liens
Flamenco-Events Contacts
Flamenco-Events Articles et reportages 2017
Flamenco-Events Articles et reportages 2016
Flamenco-Events Articles et reportages 2015
Flamenco-Events Articles et reportages 2014
Flamenco-Events Articles et reportages 2013
Flamenco-Events Articles et reportages 2012
Flamenco-Events Articles et reportages 2011
Flamenco-Events Articles et reportages 2010
Flamenco-Events Articles et reportages 2009
Flamenco-Events Articles et reportages 2008
Flamenco-Events Articles et reportages 2007
Flamenco-Events Galeries photos 2017 Joss Rodriguez Flamenco Viene del Sur Granada Lucia Guarnido Al Trasluz

Copyright © 2017 Flamenco-Events

Articles et reportages 2017

Al Trasluz, que l'on pourrait traduire par « à la lumière », c'est le nom du spectacle de Lucía Guarnido. Un spectacle dont le protagoniste est le flamenco en lui-même. Lucía le définit comme une mosaïque conjuguant une scénographie simple, une musique exquise, composée par le guitariste Luis Mariano et des cantes choisit méticuleusement et exécutés par les meilleurs voix grenadines et, bien-sûr la danse de Lucía. Le spectacle commence par « Bailando las olas », une guajira dansée avec élégance dans un costume coloré avec éventail par Lucía. S'ensuivent des « cantes de labor », une trilla chantée, dans une casi pénombre par Alfredo Tejada et Sergio Gómez « El Colorao », dos à dos, puis côte à côte, nous noterons le « sentimiento » que Sergio y a imprégné. « Granada minera », début por granaína suivie de fandango et remate por minera, avec danse en bata de cola blanche, puis, changement dans un coin de la scène, derrière un paravent, et, continuation avec une bata noire. Lucía est une de ces bailaoras expérimentée, qui détache par sa grâce dans les braceos. Ici, ce n'est pas le style des tablaos, que nous ne renions pas, mais bien celui de forme classique. Elle y imprègne de plus son style propre et sa personnalité. S'ensuivent des alégrias « Con sal de Cai », chantée avec les artistes qui se sont déplacés devant la scène et puis des tangos en cercle représentant le centre, voici Lucía qui danse « A mi Manuel », comme dans l'intérieur d'une cueva, nous sommes presque à imaginer une de ces zambras du Sacromonte. Part belle au chant par Alfredo Tejada et Sergio « El Colorao » par deux pregones et puis « La Llorona », une pièce exécutée par Esther Crisol au chant et la danse ciselant la scène du Teatro Alhambra. Pensée à Chavela Vargas et bien-sûr hommage à Frida Kalho en version « aflamencada ». Et comme pièce de résistance qui a maintenu un public en pied pendant plusieurs minutes, la soleá…

Il y a derrière ce spectacle une réflexion personnelle, c'est que selon comment on perçoit les choses, à la lumière, avec des nuances, depuis un autre point ou avec la lumière approprié, le sens de celles-ci peut changer, caché une autre vérité, au-delà de la première impression.




M. Morillas










Galerie photos : Flamenco Viene del Sur Granada, Lucía Guarnido cliquez ici



  

Lucía Guarnido

Al Trasluz

13 mars

Teatro Alhambra